TWILIGHT

Forum rpg sur twilight
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 {LE CLAN CULLEN} (2/7)

Aller en bas 
AuteurMessage
Esmée Cullen
♥. Fondatrice l Sweet & Wonderful Mother.
avatar

Nombre de messages : 189
Une photo de toi ? : Je t'aime Carlisle ♥.
Date d'inscription : 01/03/2009

{About You}
Un pouvoir ?: Non. Mais une capicitée d'aimer profondément une personne.
Une phrase qui te défini(e): Dévotion, douceur et compassion.
Relations:

MessageSujet: {LE CLAN CULLEN} (2/7)   Dim 1 Mar - 5:01



BONS RPGISTES POUR CES RÔLES !




CARLISLE CULLEN
feat: Peter Facinelli
Pris.

ESME CULLEN
feat: Elizabeth Reaser
Prise.


EDWARD CULLEN
feat: Robert Pattinson
Pris.

ALICE CULLEN
feat: Ashley Green
Prise.


JASPER H. CULLEN
feat: Jackson Rathbone
Libre.


ROSALIE H. CULLEN
feat: Nikki Reed
Prise


EMMETT CULLEN
feat: Kellan Lutz
Pris


Dernière édition par Esmée Cullen le Dim 8 Mar - 23:04, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Cullen
|Fondatrice| The Little Sweet Imp
|Fondatrice| The Little Sweet Imp
avatar

Nombre de messages : 514
Une photo de toi ? :
Date d'inscription : 01/03/2009

{About You}
Un pouvoir ?: Voit le futur, pouvoir limité
Une phrase qui te défini(e): Joyeux petit lutin !
Relations:

MessageSujet: Re: {LE CLAN CULLEN} (2/7)   Lun 2 Mar - 23:35


Feat Peter Facinelli

CARLISLE CULLEN


    Il est un chirurgien très renommé à Forks et manifestement apprécié par la communauté.

    Marié à Esmée, qu’il a lui-même transformée et père adoptif de Edward, Rosalie, Emmet et Alice. Alice et Jasper n'ont pas été créés par lui.

    C’est sans doute, avec Esmée, le personnage le plus empathiques de la famille, et la figure bienfaisante du roman. Il est réellement bienfaisant et ne doit ce trait de caractère qu’à un long travail sur lui-même et sur sa volonté. Esmée, si elle est tout aussi bonne, l’est par nature : il semble que ce soit sa capacité particulière, contrairement à Carlisle, qui l’est par choix et volonté.

    Carlisle possède encore une croix en bois que son père avait sculptée et suspendue au-dessus du pupitre du temple où il prêchait.

    Cet homme était intolérant et a persécuté avec beaucoup d’enthousiasme les catholiques lorsque les protestants ont pris le pouvoir. Il croyait dur comme fer à la réalité du mal et menait des chasses aux sorcières, loups-garous et vampires, menant au bûcher beaucoup d’innocents car les créatures qu’il cherchait n’étaient pas si faciles à trouver.

    Sur ses vieux jours, il a transmis les rênes et sa mission à son fils.

    Carlisle était plus intelligent que son père mais tout aussi acharné acharné. Il ne voyait pas les démons là où il n’y en avait pas, mais a fini par débusquer une bande de vampires qui se cachaient dans les égouts de Londres et ne sortaient que la nuit pour chasser.

    Un vampire vieux et affaibli par la faim est sorti de sa cachette alors que les gens attendaient, guidés par Carlisle. Celui-ci l’a attendu prévenir les autres en latin lorsqu’il a senti la présence de la foule. Le vampire s’est enfui dans les rues, mais Carlisle l’a poursuivi. La créature aurait pu rapidement les distancer mais la faim l’a poussée à faire volte face et à attaquer.

    Le vampire s’en est d’abord pris à Carlisle et a tué deux hommes avant de s’enfuir en en emportant un troisième, car les renforts étaient nombreux.

    Carlisle savait que son père n’hésiterait pas à brûler tout ce qui avait été tué ce soir là, tout ce qui avait un quelconque risque d’avoir été infecté par la créature. Il s’est caché dans une cave, sous un tas de pommes de terre pourries pendant trois jours.

    Quand il a compris ce qu’il était devenu, il a tenté de se tuer. Il s’est jeté du haut d’une falaise, il a tenté de se noyer. Malgré la force de sa faim il a réussi à résister et à essayer de se laisser mourir de faim, ce qu’il a vite jugé impossible.

    Des mois durant, Carlsile a évité de sortir le jour et il a vécu loin de la populasse. Une nuit, enragé par la soif, il a attaqué un troupeau de cerfs et les forces lui sont revenues. Il a alors compris qu’il pourrait vivre ainsi.

    A partir de là, il étudiait la nuit et méditait le jour.

    Il a gagné la France à la nage et a écumé les universités d’Europe. Il avait trouvé sa vocation, sa pénitence : sauver des vies humaines.

    Il lui a fallu deux siècles d’efforts pour parvenir à se contrôler parfaitement. Il est à présent presque immunisé contre l’odeur du sang humain et est capable d’accomplir le travail qu’il aime sans souffrance.

    Il a rencontré d’autres vampires en Italie, savants et civilisés, mais a fini par les quitter car ils tentaient de le guérir de « son aversion envers son alimentation naturelle ».

    Il est parti vers le nouveau monde où il a commencé à exercer la médecine, se rendant compte qu’il pouvait vivre parmi les humains, les tromper, mais souffrait de solitude.

    Travaillant à Chicago durant une épidémie de grippe, il a tenté pour la première fois de se créer un compagnon avec Edward, en 1901
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-rpg.twilight-mania.com
Alice Cullen
|Fondatrice| The Little Sweet Imp
|Fondatrice| The Little Sweet Imp
avatar

Nombre de messages : 514
Une photo de toi ? :
Date d'inscription : 01/03/2009

{About You}
Un pouvoir ?: Voit le futur, pouvoir limité
Une phrase qui te défini(e): Joyeux petit lutin !
Relations:

MessageSujet: Re: {LE CLAN CULLEN} (2/7)   Mar 3 Mar - 0:10


Feat Elizabeth Reaser

ESMÉE CULLEN



    Esmée Cullen est née Esmée Anne Platt autour de 1895. Elle rencontre pour la première fois le docteur Cullen à 16 ans : elle s’est cassé une jambe en tombant d’un arbre où elle grimpait. Esmée n’oublia jamais le docteur qui la soigna, même s’il déménagea bientôt.

    Elle s’orienta vers la profession d’institutrice mais ses parents la pressèrent de se marier. Elle épousa donc à 22 ans Charles Evenson afin de contenter ses parents et en espérant être heureuse mais découvrit rapidement que son mari était violent et autoritaire.

    Son mari fut blessé durant la première guerre mondiale et après son retour, Esmée constate qu’elle est enceinte et fuit cet homme : ce qu’elle était prête à endurer pour elle-même, elle ne l'acceptera pas pour son futur enfant.

    Le bébé naît donc, mais meurt quelques jours plus tard d’une infection pulmonaire. Considérant qu’elle n’a plus aucune raison de vivre, elle saute du haut d’une falaise et est conduite à la morgue alors que son cœur bat encore très légèrement.

    Le docteur Cullen, qui travaillait aux alentours, reconnut aussitôt la jolie jeune fille qu’il avait soignée une dizaine d’années plus tôt. Il décida donc d’abréger ses souffrances et de faire d’elle un vampire.

    Tous d’eux s’éprirent ensuite l’un de l’autre et convolèrent en juste noces. Depuis, Esmée tient merveilleusement le rôle de figure maternelle pour le clan Cullen, jouant officiellement les mères adoptives. Elle accueille Bella à bras ouverts et voue une affection sincère à tous les membres de sa famille.

    Elle se fait du souci pour ses enfants comme s’ils étaient bel et bien des adolescents dont elle aurait la charge et Edward la nomme maman, même lorsqu’ils sont en famille, ce qui prouve que ce n’est pas là un jeu : il la considère vraiment comme sa mère.

    Edward demeure malgré tout son « chouchou », puisqu’il est son premier enfant adoptif, bien que chronologiquement Carlisle l’ait créé le premier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-rpg.twilight-mania.com
Alice Cullen
|Fondatrice| The Little Sweet Imp
|Fondatrice| The Little Sweet Imp
avatar

Nombre de messages : 514
Une photo de toi ? :
Date d'inscription : 01/03/2009

{About You}
Un pouvoir ?: Voit le futur, pouvoir limité
Une phrase qui te défini(e): Joyeux petit lutin !
Relations:

MessageSujet: Re: {LE CLAN CULLEN} (2/7)   Mar 3 Mar - 0:31


Feat Robert Pattinson

EDWARD CULLEN


    Edward, de son vrai nom Edward Anthony Masen, est né en 1901 à chicago. De son vivant, Edward avaient les yeux verts mais ses cheveux avait déjà la couleur dorée bronze qu’aime tant Bella.

    Ses parents, Elizabeth et Edward Masen, sont morts de la grippe espagnole en 1918. Alors que le docteur Cullen tentait d’alléger le calvaire d’Elizabeth, celle-ci lui a demandé de sauver son fils, de faire pour lui ce qu’aucun autre médecin ne pourrait faire.

    La surprise passée d’avoir constaté que cette femme avait deviné sa vraie nature, Carlisle décide de mordre Edward, agonisant. Il créé donc, après des années de solitude, son premier enfant

    Edward s’avère un vampire extrêmement rapide qui a surtout la capacité d’entendre les pensées d’autrui : il ne peut cependant pas filtrer ces pensées, et ce don est finalement indépendant de sa volonté.

    Il peut faire des efforts pour mieux capter les pensées d’autrui, mais il ne peut percevoir que ce que la personne pense alors. (Contrairement à Aro qui peut tout lire des souvenirs de sa victime, même ce qu’elle veut lui cacher). Il ne peut pas, par exemple, aller chercher une information lambda dans l’esprit de sa « victime ». Celle-ci doit penser à telle ou telle chose pour qu’Edward le perçoive. A l’inverse, il ne peut pas ne pas percevoir ce que pense autrui, ce qui le gène parfois lorsque ces pensées sont celles de garçons qui fantasment sur Bella. Il n’a pas besoin, comme c’est le cas pour Aro, de toucher la personne pour entendre ce qu’elle pense.

    Un seul être fait exception à ceci et bloque son don : Bella.

    Physiquement, il est décrit durant quatre livres comme la beauté parfaite. Un adonis de marbre de 17 ans. Un dieu vivant (enfin, façon de parler). Ses cheveux sont cuivrés et joliment désordonnés, ses yeux varient du doré au noir selon sa soif. Il est grand, mince, possède une mâchoire carrée, des lèvres pleines sans défaut, des dents blanches et régulières, un torse parfaitement musclé… Que demander de plus ? Et bien ma foi une voix de ténor, un rire séduisant, une haleine fraîche et sucrée… de quoi faire se pâmer toute femme qui croise sa route. « Ma seule présence t’intoxique », dira-t-il à Bella. On la comprend.

    Au début de sa vie de vampire, Edward a du mal à accepter l’existence que lui propose Carlisle, d’autant plus qu’il sait parfaitement que celui-ci est sincère dans ses convictions. La vie de « végétarien » ne lui plait que moyennement et il décide de partir de son côté, chassant les meurtriers pour s’en nourrir.

    Il finit cependant par revenir vers son « père », et explique à Bella que quoi qu’il ait pu penser alors, quelles que soient les excuses qu’il ait pu tenter de se trouver, un crime reste un crime. Peu importe la victime.

    Il retrouve donc Carlisle qui entre temps a vampirisé Esmée, et reste définitivement avec eux. Edward voue un amour et une admiration sans faille à son père, et une profonde affection à sa mère, ainsi qu’aux autres futurs membres de sa famille.

    Cependant, et pour la plus grande détresse d’Esmée, il n’a jamais rencontré l’amour avant Bella. Esmée en était même venue à se demander si sa vampirisation n’avait pas été trop précoce, craignant de voir son fils adoré vivre une éternité de solitude.

    Elle est donc plus que ravie lorsqu’Edward leur présente Bella ; celui-ci affirme d’ailleurs qu’elle se moquerait bien que l’élue ait trois yeux et les pieds palmés, tant son bonheur est parfait.

    Edward est d’abord irrité par Bella, qu’il accuse de mettre sa vie en péril. Il tente de fuir pour résister à son envie de la vider de son sang, ce qui provoquerait bien des soucis pour les siens.

    Répugnant à vivre loin de sa famille, et également à se laisser dicter sa conduite par une simple humaine, il revient pourtant à Forks et s’évertue dans un premier temps à éviter Bella.

    Il finit cependant par rendre les armes, intrigué par son incapacité à lire dans ses pensées et par son attitude face à lui : jamais, en effet, elle ne dévoile à ses amis ou son père ce qu’elle a perçu d’anormal chez les Cullen.

    Edward est capable de tout pour Bella. Au tout début de leur relation, il lui avoue se sentir très protecteur envers elle et a bien du mal à se maîtriser et à ne pas tuer les coupables lorsque Bella est agressée. Il est prêt à mourir plutôt que de vivre dans un monde où elle ne serait pas.

    Il est le modèle du parfait chevalier, toujours aimable et poli, employant un langage d’un siècle passé, posé et souvent raffiné. Il compte aussi parmi ses dons une maîtrise parfaite du piano et va même jusqu’à composer une berceuse pour Bella. Parfait, on a dit…

    Il fait passer l’intérêt de Bella avant tout le reste, ce qui provoque parfois des catastrophes puisqu’il considère que sa présence dans la vie de Bella constitue un danger pour elle…


Dernière édition par Alice Cullen le Mer 4 Mar - 13:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-rpg.twilight-mania.com
Alice Cullen
|Fondatrice| The Little Sweet Imp
|Fondatrice| The Little Sweet Imp
avatar

Nombre de messages : 514
Une photo de toi ? :
Date d'inscription : 01/03/2009

{About You}
Un pouvoir ?: Voit le futur, pouvoir limité
Une phrase qui te défini(e): Joyeux petit lutin !
Relations:

MessageSujet: Re: {LE CLAN CULLEN} (2/7)   Mar 3 Mar - 0:51


Feat Ashley Greene

ALICE CULLEN


    Alice est née en 1901 sous le nom de Mary Alice Brandon. Elle est petite et menue, souvent comparée à un lutin tant pour son physique que pour sa façon de se déplacer avec grâce. Elle est brune et porte les cheveux courts, avec des mèches pointant en tous sens.

    Officiellement, elle est la sœur de sang d’Emmett, adoptée comme les autres par le couple Carlisle / Esmée, mais elle n’a en fait aucune relation de sang (ou de dents) avec aucun des autres membres de la famille Cullen, tout comme Jasper et contrairement à Edward, Esmée, Rosalie et Emmett qui ont été vampirisés par Carlisle.

    C’est finalement grâce à l’intervention de James qu’elle réussit à en apprendre plus sur son passé. Alice ne se rappelle pas du tout de sa vie humaine. Elle se souvient seulement de s’être réveillée vampire, seule.

    En fait, James fait savoir à Bella qu’il a été très surpris de la reconnaître car elle est la seule qui ait réussi à lui échapper.

    Tout comme Bella, Alice avait attiré l’attention et l’affection d’un vampire. James prétend qu’elle avait une odeur encore plus délicieuse que celle de Bella. Cependant, il dit aussi que le vampire qui protégeait Alice a eu le courage de faire ce qu’Edward se refusait alors : la transformer en vampire pour la soustraire aux canines du traqueur.

    Ainsi, il a tué le créateur d’Alice par dépit et a laissé la nouvelle née à sa solitude puisqu’elle avait perdu pour lui tout intérêt.

    Une fois informée de ceci, Alice fait des recherches : il s’avère qu’elle était enfermée dans un asile, perpétuellement dans le noir, à cause de ses prémonitions qui, selon James, lui auraient valu le bûcher un siècle plus tôt. Le vampire qui la protégeait travaillait à l'Asile.

    Alice retrouve son dossier et apprend qu’elle a été internée par sa famille en 1920 : elle a pu retrouver également sa tombe annonçant sa mort à cette date là, ce qui explique assez clairement que pour sa famille elle est morte au moment même où elle a franchi le seuil de l’asile. On ne plaisantait pas avec ces choses là, à l’époque…

    Alice se découvre aussi l'existence d'une soeur : Cynthia Brandon, dont la fille (et donc la nièce d'Alice) est encore en vie.

    Grâce à ses visions, elle devine l’arrivée de Jasper, qu’elle attendra longtemps jusqu’à ce qu’il la rejoigne par le plus grand des hasards dans un bar où il souhaitait s’abriter de la pluie.

    Grâce à ses visions encore, ils parviennent à rejoindre la famille de Carlisle, autour de 1950.

    Voila ce qu’Edward se rappelle surtout de ce moment « Et leur flanquer la frousse de leur vie. Imagine Bella, Emmett et moi étions en train de chasser, et voilà que Jasper débarque, couvert de cicatrices et traînant derrière lui ce petit lutin qui nous salue par notre prénom et demande dans quelle chambre elle peut s'installer ».

    Alice est celle qui se montrera le plus amicale envers Bella. Plusieurs fois dans la saga, elle aide à sauver Bella : c’est elle qui la protège lors de leur fuite pour échapper à James, elle qui a la vision qui leur permet de rejoindre Bella dans la salle de Gym,

    Spoiler:
     

    Elle explique assez souvent également que ses visions ne sont pas figées : le futur est sans cesse en mouvement et elle ne peut voir l’avenir que lorsque celui qui provoquera un événement précis est décidé. Ainsi, elle a par exemple du mal à percevoir ce que projette Victoria car celle-ci, connaissant le pouvoir d’Alice, ne prend de décision qu’à la toute dernière minute.

    Alice, malgré son air continuellement enjoué, a un caractère bien affirmé et n’hésite pas à dire ses quatre vérités à Jacob lorsqu’ils se disputent après que Jacob ait émis une critique indirecte contre les Volturi. Malgré tous, elle est aussi celle qui est le plus "ouverte" à une éventuelle amitié avec les Quileutes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-rpg.twilight-mania.com
Alice Cullen
|Fondatrice| The Little Sweet Imp
|Fondatrice| The Little Sweet Imp
avatar

Nombre de messages : 514
Une photo de toi ? :
Date d'inscription : 01/03/2009

{About You}
Un pouvoir ?: Voit le futur, pouvoir limité
Une phrase qui te défini(e): Joyeux petit lutin !
Relations:

MessageSujet: Re: {LE CLAN CULLEN} (2/7)   Mar 3 Mar - 1:08


Feat Jackson Rathbone

JASPER HALE CULLEN



    Jasper est blond, plus grand qu’Emmett, plus élancé mais tout de même bien bâti, selon Bella. Sa peau est parsemée de petites cicatrices en forme de croissants qui dessinent comme une plume sur son bras. On ne les distingue que sous la lumière directe d’une lampe toute proche. Ces cicatrices sont la preuve d’un passé tourmenté.

    Jasper Whitlock vivait à Houston, au Texas. Il avait 17 ans lorsqu’il s’est engagé dans l’armée confédérée, en 1861. Sa carrière militaire a été, selon lui, brève mais prometteuse : les gens l’appréciaient, l’écoutaient toujours. Le père de Jasper appelait ceci « avoir du charisme » mais il est évident qu’il s’agissait d’un peu plus que ça. Il a rapidement été promu et chargé d’évacuer les femmes et les enfants lors d’une bataille.

    Une fois tout organisé, il est parti avec la première colonne de réfugiés et lorsque ces gens furent en sécurité, il a fait le chemin inverse pour revenir sur les lieux de la bataille, seul. C’est à ce moment qu’il a rencontré trois femmes auxquelles il a proposé son aide, pensant qu’il s’agissait de malheureuses restées à la traîne.« Toutes étaient jeunes, assez encore pour être qualifiées de filles plutôt que de femmes ».

    L’une avait les cheveux clairs, la peau d’une blancheur de neige. La seconde était encore plus blonde, avec les traits d’un ange et la troisième, Maria, semblait d’origine mexicaine, bien que son teint soit de porcelaine. Jasper perçut automatiquement que Maria avait de l’autorité sur ses consoeurs.

    Malheureusement pour Jasper, même s’il perçoit un danger, son éducation lui a appris à protéger les femmes et non à s’en méfier. Malgré les paroles étranges de ces trois, il reste donc et, une fois les deux femmes blondes parties, Maria le transforme. Il apprend ensuite le nom des deux autres : Nettie et Lucy, ainsi que leur projet : toutes trois envisageaient de se créer une armée de nouveaux nés (des vampires jeunes, puissants car encore emplis de sang humain, mais difficilement contrôlables).

    Se constituer ainsi des armées pour conquérir de nouveaux territoires avaient déjà été fait par le passé mais, compte tenu des ravages occasionnés chez les humains, les Volturri s’en étaient mélés et avait décimé les fautifs. Les trois filles se montraient donc prudentes et choisissaient avec soin leurs « soldats ».

    Jasper « fait ses armes » en se battant avec les autres membres de cette armée et bientôt Maria le nomme responsable des troupes. L’aptitude de Jasper à contrôler l’atmosphère émotionnelle autour de lui, même si elle n’était pas encore comprise à l’époque, fut bien utile. Maria s’est attachée à Jasper et de son côté il « vénérait le sol qu’elle foulait ».

    Cinq ans plus tard, alors que Jasper songeait à tuer Maria car il percevait en elle la même attitude qu’elle avait eu envers Lucy et Nettie peu avant leur révolte, Peter revint en secret de Maria et raconta à Jasper sa nouvelle vie où il était possible de rencontrer des gens sans vivre dans la pagaille, la crainte et le meurtre.

    Malgré le siècle qu’il a passé avec Maria, Jasper part sans se retourner : « lorsque le seul objectif de l’existence est la lutte et le sang, les relations sont faibles et se brisent facilement ».

    Il voyagea plusieurs années avec Peter et Charlotte mais la dépression ne le quittait pas : Peter remarqua que c’était lorsqu’il venait de chasser que son état empirait. Jasper analysa alors ce qu’il ressentait, comprit que son « don », le rendait plus perméable à la souffrance qu’il infligeait à ses victimes, et que c’était là ce qui le minait.

    Cependant, un siècle de vie au milieu de la haine et du sang perpétuel lui rendit la tache difficile lorsqu’il comprit qu’il devait tenter de tuer moins souvent. Enfin, un jour à Philadelphie, alors qu’il était sorti à la lumière, acte qui le mettait encore mal à l’aise, il se réfugia dans un petit restaurant pour éviter de rester sous la pluie et d’attirer l’attention. Il rencontra alors Alice, qui l’attendait et vint directement à lui.

    « Dès que je suis apparu, elle a sauté de son tabouret, est venue directement à moi. J’étais sous le choc. Je ne savais pas trop si elle comptait m’attaquer, seule explication que mon passé me donnait d’un tel comportement. Mais elle souriait. Et les émotions qui émanaient d’elle ne ressemblaient en rien à ce que je connaissais.
    - Tu m’as fait attendre, m’a-t-elle dit.
    - Et tu t’es incliné comme le parfait gentleman du sud et t’es excusé, rigola Alice qui s’était approchée sans que je m’en fusse rendu compte.
    - Tu as tendu la main, enchaîna Jasper en s’emparant de ses doigts, je l’ai prise sans m’arrêter pour tenter de comprendre ce qui se passait. Pour la première fois depuis presque un siècle, j’ai espéré ».

    Alice lui raconta alors ce qu’elle avait vu de Carlisle et bien qu’il ait eu du mal à y croire, ils décidèrent de le rejoindre, lui et sa famille.

    Depuis, Jasper s’efforce de vivre selon les préceptes de la famille mais il est celui qui éprouve le plus de mal à se contenir. Il en fait d'ailleurs une démonstration inquiétante lorsque Bella se blesse, obligeant Edward à s'interposer.

    Cependant, son passé leur sera très utile pour contre carrer les plans de Victoria et de sa petite armée. On se rend alors compte que Jasper est un guerrier redoutable, bien plus que ne l’est Emmett.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-rpg.twilight-mania.com
Alice Cullen
|Fondatrice| The Little Sweet Imp
|Fondatrice| The Little Sweet Imp
avatar

Nombre de messages : 514
Une photo de toi ? :
Date d'inscription : 01/03/2009

{About You}
Un pouvoir ?: Voit le futur, pouvoir limité
Une phrase qui te défini(e): Joyeux petit lutin !
Relations:

MessageSujet: Re: {LE CLAN CULLEN} (2/7)   Mar 3 Mar - 1:23


Feat Nikki Reed

ROSALIE HALE CULLEN
Prise


    En 1933, Rosalie Hale avait 18 ans. Elle était belle et menait une existence parfaite selon le témoignage qu’elle fait de sa vie à Bella, dans Hésitation.

    Ses parents appartenaient à la classe moyenne ; son père était banquier et fier de l’être tandis que sa mère s’occupait du foyer et de ses trois enfants, Rosalie ayant deux jeunes frères. A l’époque, elle prenait tout pour acquis et la grande crise de ces années là ne toucha guère sa famille.

    Ses parents ne se satisfaisaient pourtant pas de ce qu’ils avaient et, Rosalie étant la préférée et la priorité de sa mère, envisageaient de se « servir » du potentiel de Rosalie pour satisfaire leurs ambitions sociales.

    Heureuse, ravie d’être celle qu’elle était alors, flattée du regard des hommes et ce dès ses douze ans, contente que sa mère soit fière d’elle et que son père aime lui offrir de jolies robes, enchantée que ses amies bavent d’envie en touchant ses cheveux, Rosalie savait ce qu’elle voulait de la vie et aucun obstacles ne semblaient pouvoir l’empêcher de l’obtenir : elle voulait un beau mariage fleuri, une belle maison aux meubles élégants qu’une autre entretiendrait…


    « J’étais sotte et superficielle, mais radieuse (…) sans profondeur, très jeune, et certaine d’obtenir ce que je souhaitais ».

    Cependant, ce à quoi elle aspirait surtout était ce que possédait sa meilleure amie : un mari aimant, un bel enfant… une famille.

    Elle rencontra Royce King, le fils du propriétaire de la banque où était employé son père, grâce à l'intervention de ses parents Le garçon lui fit une cour empressée, lui envoyant des roses chaque jours au point que sa chambre en était surchargée. Royce était beau, blond très clair aux yeux bleu pâle.
    Les parents de Rosalie étaient bien sûr enchantés et les fiançailles eurent lieu au bout de deux mois.

    Rosalie et son fiancé passaient peu de temps seuls, mais le jeune homme aimait à ce qu’on le voit en sa compagnie et elle en était tout aussi ravie.
    Le mariage le plus onéreux qui soit fut projeté et la belle était sur un petit nuage, ne ressentant plus de jalousie envers son amie.

    Un soir cependant, quittant cette dernière à qui elle avait rendu visite, elle vit l’époux de son amie l’embrasser et en éprouva une sorte d’alerte : les baisers de son fiancé à elle n’étaient jamais aussi tendres.

    En rentrant chez elle en cette fin Avril, alors que le mariage était prévu pour la semaine suivante, Rosalie rencontra son fiancé Royce et quelques uns de ses amis, ivres.
    Ils la violèrent et la laissèrent pour mortes, se moquant de Royce qui n’avait pas eu la patience d’attendre une petite semaine.

    Carlisle vint à son secours et cela lui déplut : elle n’aimait pas les Cullen qui avaient l’outrecuidance d’être plus beaux qu’elle.
    Rosalie fut terrifiée de comprendre ce qu’elle était devenue et ce que cela impliquait. Superficielle comme elle l’était, elle se rassura pourtant en découvrant pour la première fois son reflet dans un miroir : elle était plus belle que jamais.

    Il lui faudra des années pour accuser sa beauté de ce qui lui était arrivé, pour qu’elle prenne la mesure de sa malédiction, pour regretter de ne pas avoir été, sinon laide, du moins banale. « Comme Vera. Ainsi, j’aurais épousé quelqu’un qui m’aimait pour moi, j’aurais eu des bébés ».

    Elle n’a jamais goûté au sang humain et n’a assassiné que cinq hommes (plus deux qui protégeaient le dernier…). Elle a gardé Royce pour la fin car elle souhaitait qu’il entende parler de la mort de ses amis. Elle voulait que la peur aggrave son trépas.
    Royce se terrait dans une pièce sans fenêtre à l’abri derrière une porte comme celle d’un coffre-fort surveillée par deux gardes armés.
    Pour le tuer, elle portait sa robe de mariée et l’a achevé lentement

    Elle était offensée qu’Edward ne s’intéresse pas à elle, habituée à ce que les hommes l’adulent, mais constatant que personne ne l’attirait, elle cessa de se tracasser. Le voir s’attacher à Bella fut source de jalousie, en partie, car elle lui explique également : « tu as tout. Tout ce qui me manque, une vie pleine et entière devant toi. Or, tu vas bientôt la jeter aux orties. Comprends que je serais prête à n’importe quoi pour être à ta place. Tu as le choix qu’on ne m’a pas laissé, et tu optes pour le mauvais ! »

    Elle avoue également que la raison première qui l’a portée au secours d’Emmett lorsqu’il s’apprêtait à se faire tuer par un ours était ses boucles noires qui lui rappelaient le fils de Vera. Elle ajoute au sujet d’Emmet qu’il est tout ce qu’elle aurait pu souhaiter mais qu’ils ne seront toujours que deux et ne deviendront jamais des vieillards chenus entourés de leurs petits enfants.


Dernière édition par Alice Cullen le Dim 15 Mar - 22:02, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-rpg.twilight-mania.com
Alice Cullen
|Fondatrice| The Little Sweet Imp
|Fondatrice| The Little Sweet Imp
avatar

Nombre de messages : 514
Une photo de toi ? :
Date d'inscription : 01/03/2009

{About You}
Un pouvoir ?: Voit le futur, pouvoir limité
Une phrase qui te défini(e): Joyeux petit lutin !
Relations:

MessageSujet: Re: {LE CLAN CULLEN} (2/7)   Mar 3 Mar - 1:37


Feat Kellan Lutz

EMMETT CULLEN


    Emmett est né en 1915 sous le nom d’Emmett Dale McCarty. Attaqué par un ours en 1935, au bord de la mort, il est secouru par Rosalie, elle-même vampire depuis deux ans, qui le conduit à Carlisle. C’est donc encore notre bon docteur qui officie pour faire de lui son troisième et dernier « enfant », jusque là.

    La persévérance, l’obstination, dont Rosalie a fait preuve pour sauver Emmett, c'est-à-dire en ne le tuant pas malgré l’odeur du sang du blessé, fait l’admiration de tous les Cullen. Elle expliquera à Bella que ce qui lui a donné la force de sauver Emmett c’est surtout son désir de famille et le fait qu’Emmett, avec ses boucles brunes et son air innocent, lui rappelle le bébé que sa meilleure amie avait lorsqu’elle était encore vivante.

    Après sa transformation, Emmett soulage Carlisle et Rosalie en manifestant son contentement : tous deux craignaient qu’il ne leur en veuille. Emmett juge au contraire que c’est comme s’il avait été conduit à Dieu par un ange.
    Emmett n’a pas de pouvoir particulier, bien que sa force extraordinaire lui donne un avantage sur bien d’autres vampires.

    Il est vraiment le joyeux luron de la famille, toujours prêt à détendre une situation par l’humour et à se lancer dans une bonne bagarre : il semble même parfois un peu gamin. Il prend la vie du bon côté et s’amuse énormément de la maladresse de Bella.

    Du point de vue alimentaire, Emmett affectionne surtout les grizzly et encore plus lorsque ceux-ci sortent d'hibernation : ils sont alors très irritables et donc bien plus drôles, tout le monde sait ça...

    Lorsqu'Edward abordera avec Bella le sujet du sang humain et de l'attrait différent qu'il exerce sur chaque vampire, il lui expliquera qu'Emmett a comme lui, deux fois par le passé, rencontré des gens qui sentaient "irresistiblement bon", et qu'il n'a pas résisté.

    Sa relation avec Rosalie est en grande partie physique, même s’ils éprouvent l’un pour l’autre des sentiments sincères et profonds. Emmett taquine beaucoup Bella à ce sujet, n’hésitant pas à lui faire part des dégâts que lui et Rosalie ont occasionnés par le passé lors de leurs étreintes amoureuses. Ils ont même dû passer quelques temps hors de la maison familiale pour épargner aux autres bruits et chutes de murs…

    De son côté, Emmett fait clairement savoir à Edward, lorsque ce dernier s’éprend de Bella, qu’il juge impensable d’aimer quelqu’un sans avoir avec lui de relations physiques, ce qui est forcément impossible au début de la relation Bella / Edward.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-rpg.twilight-mania.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: {LE CLAN CULLEN} (2/7)   

Revenir en haut Aller en bas
 
{LE CLAN CULLEN} (2/7)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Premier Baptême... |Tout le Clan|
» Nouveau super pack de clan !
» La Guerre des Clan - Thelegend - Partenariat ? # Besoin de Membres.
» NTW3 Clan Wars League
» Mon petit clan ( enfin ce qui est peint)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TWILIGHT :: BEFORE THE GAME :: Postes Vaccants-
Sauter vers: